Inauguration Musée de l´Homme

 ENTIÈREMENT RÉNOVÉ aprés 6 ans de travaux, 100 Millions Euros et piloté par ipcs

Un musée-laboratoire
Premier défi du projet de rénovation : rester fidèle à l’histoire de l’institution. Un point essentiel, car sa richesse réside dans un fonctionnement original conçu par son fondateur, Paul Rivet. Dès 1928, ce professeur d’anthropologie au Muséum souhaite créer un "musée-laboratoire" : un lieu rassemblant une bibliothèque, l’ensemble des collections d’ethnographie, de préhistoire et

d’anthropologie dédiées à l’espèce humaine, ainsi qu’une mission de recherche et d’enseignement. Un espace culturel et scientifique unique en son genre, qui reste d’une totale modernité.

Fluidité et lumière
Deuxième objectif incontournable : respecter aussi le bâtiment. Créé par Gabriel Davioud pour l’Exposition universelle de 1878, remodelé pour celle de 1937 par Jacques Carlu, le Palais de Chaillot est classé Monument historique. L’ambition était donc de ne rien changer dans l’apparence, mais de tout modifier dans les usages de l’espace. Afin d’apporter plus de fluidité, ils ont ainsi imaginé un vaste atrium haut de seize mètres, sur deux niveaux, et éclairé par la verrière d´origine grâce à une suppression partielle du plafond. Cet espace repensé offre toujours une magnifique perspective sur la Seine et le Champ-de-Mars. Là est le cœur du musée : un lieu ouvert à tous desservant galeries d’exposition, salles pédagogiques, centre de ressources, auditorium et café.

L’aventure scientifique
Le musée accueillera en son sein le Centre de recherche sur l’évolution humaine, cette imbrication et cette proximité de la recherche et de la diffusion muséale constituant un concept novateur en Europe. Son point fort ? Étudier l’évolution de l’Homme et des sociétés en s’appuyant sur une approche pluridisciplinaire et, bien sûr, les collections. Deux départements associés au Musée de l’Homme y participent déjà pleinement. Celui de Préhistoire apporte la profondeur chronologique indispensable à l’étude des relations entre l’Homme et la nature. Quant aux équipes d’Hommes, natures et sociétés, elles s’interrogent sur l’articulation entre sociétés humaines et environnement, ainsi que sur les liens entre biologie et culture. Avec sa plateforme scientifique et ses dix laboratoires, le nouveau Musée de l’Homme concrétise ainsi l’ambition d’une institution tournée tant vers la construction des savoirs que vers la diffusion des connaissances au public.

s’articule autour des trois temps du parcours imaginé par les équipes du Musée de l´Homme. Une première partie explique ce qui fait la singularité et la diversité humaine : corps, pensée, langage ou encore vivre ensemble. Un deuxième temps fort permet de remonter aux origines de l’espèce à travers une enquête qui a commencé il y a un peu plus de deux siècles. Enfin, un bilan des transformations de l’Homme et de la planète depuis 10 000 ans conduit à se questionner sur ses propres choix et ceux de l’humanité.