Lancement Hotel de la Marine

 

Début de la première partie des travaux « Clos Couvert « dont IPCS est le Pilote OPC de l’opération pour la Restauration General de l’Hôtel de la Marine

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/hotel-marine-coulisses-du-chantier-1224117.html

 

Vidé depuis le départ de l’État-Major de la Marine, l’Hôtel de la Marine (ancien Garde-meuble de la Couronne) a commencé sa mue pour devenir en décembre 2019 une institution largement ouverte au public et contribuant au rayonnement de la France par une approche innovante de l’excellence de la France « tant d’un point de vue patrimonial en raison de la richesse historique, architecturale et culturelle du monument, qu’autour du thème de la gastronomie et de l’art de vivre ». Premier point, la restauration du lieu. Des 12 000 m2 disponibles, 8000 m2 seront dévolus à une activité de bureaux. Les 4000 m2 restants seront partagés en parcours de visites correspondant soit aux salons d’apparat du premier étage avec la loggia donnant sur la place de la Concorde, soit à l’appartement de Thierry de Ville d’Avray (il fut intendant du Garde-meuble de 1784 à 1792) donnant sur la rue Saint-Florentin qui sera restauré et remeublé de manière dense, soit à l’appartement de Madame Thierry de Ville d’Avray qui jouera davantage sur l’« expérience immersive » puisque le visiteur pourra y reposer ou manger. Pour ce faire, une table volante, ses guéridons et buffet y seront reconstitués comme ils étaient au XVIIIe siècle. Pour compléter ces trois ensembles de salles visitables, des espaces dédiés aux expositions temporaires tournant autour de la gastronomie, des arts de la table ou de l’art de la conversation vont être créés dans les salles de Tapisseries de l’ancien Garde-meuble. Un scénographe sera bientôt choisi pour la signalétique et le mobilier. Trois lauréats pour le projet gastronomique seront également désignés en mai avant choix final d’un seul en décembre 2017 puisque l’Hôtel de la Marine devrait abriter un restaurant, un café et un salon de thé avec, pour contrainte, d’adopter une approche culturelle et même des ateliers pédagogiques. Le coût total de l’opération pourrait flirter avec les 110 millions d’euros et le Centre des Musées nationaux y espère 500 000 visiteurs par an

Cet article Où en est le chantier de l’Hôtel de la Marine ? Est apparu en premier sur Connaissance des Arts.